Chloé est volontaire en service civique dans le cadre du projet « Engage-toi pour les transitions écologiques ». Elle s’investit particulièrement sur le sujet de l’écomobilité. Tour d’horizon de ses actions en quelques questions.

Comment as-tu été amenée à travailler sur le sujet de l’écomobilité ?

J’ai assisté au début de mon service civique à une conférence animée par Michel Jeannenot « Comment-allons-nous nous déplacer demain ? ». L’écomobilité nous concerne tous et toutes, la crise climatique est en partie provoquée par les transports. Afin de soulager cette situation dramatique, il est primordial de prendre conscience de la pollution générée par nos véhicules et de la destruction de l’environnement à cause de ces derniers. C’est pourquoi j’ai souhaité m’investir davantage sur cette question, notamment par le biais de la sensibilisation.

Peux-tu nous donner une définition de l’écomobilité ?

L’écomobilité est un terme utilisé pour regrouper les façons plus « raisonnées » de se déplacer. Cela se traduit par des opportunités que met en place le territoire en termes d’infrastructures, afin de réadapter nos habitudes de déplacements face aux enjeux climatiques et environnementaux. Par exemple, on peut simplement utiliser le vélo plutôt que sa voiture pour les trajets courts, ou encore faire du covoiturage avec un.e collègue de travail. C’est une notion qui cherche à répondre aux trois EDD[1] : l’économie, l’environnement, et la société. Certaines villes cherchent à favoriser le confort de la population en mettant en place des infrastructures permettant une mobilité plus douce. Il est également question d’avantager les habitants économiquement.

Quel type d’actions mènes-tu ? As-tu un exemple ?

Après la conférence, j’ai contacté Monsieur Michel Jeannenot pour faire un interview. Il est Directeur Technique et fondateur de Mohbilis. Il s’agit d’un bureau d’études et de recherches basé à Redon, dont l’objectif est d’agir auprès des collectivités publiques et des organismes publiques ou privés en proposant des services dans l’organisation de la mobilité des personnes, et sur les problématiques d’accessibilité et de sécurité. Il intervient sur l’ensemble du territoire national et est spécialiste des petites et moyennes collectivités.

Dans cet entretien, il est question de mobilité en générale sur le territoire français et de leviers d’action pour améliorer nos trajets quotidiens en les rendant éco-responsables. On y aborde aussi le sujet de l’acceptabilité sociale des solutions fournies pour que la population puisse s’adapter aux changements nécessaires. On ne peut pas changer drastiquement les habitudes de déplacements instantanément, cependant, en mettant à disposition des outils adaptés, on peut observer des modifications de comportement selon les trajets donnés.

Et quels objectifs souhaites-tu atteindre au travers de l’interview que tu as réalisée ?

Cet échange est diffusé sur Radio Balises à la fréquence 99.8 FM. Intégrée à la CORLAB[2], la Radio Balises, située à Lanester, est une des parties prenantes du projet “Engage-toi pour les transitions écologiques”.  A travers l’interview, je désire sensibiliser et contribuer à faire prendre conscience à la population de l’impact de nos habitudes de déplacements. La radio offre une large palette de publics, cela me permet de toucher plus facilement les populations et ainsi leur permettre de se forger leur propre opinion.

As-tu d’autres projets en cours au sein des « Petits Débrouillards » ?

Je fais des animations de vulgarisation scientifique avec des enfants, dans le but de les sensibiliser aux enjeux environnementaux. Je souhaite aussi développer des outils pédagogiques sur le territoire Vannetais, en me basant sur le programme Agremob[1] mit en place à La Rochelle…  A suivre 😉

Propos recueillis par Alexandre Pesce, volontaire en service civique dans le programme”Engages-toi pour les transitions écologiques”.

 

 

[1] AGREMOB : Il s’agit d’un programme d’une durée de 3 ans, qui s’applique au niveau national. L’objectif est d’atteindre « la neutralité carbone » d’ici 2050. Ce programme s’inscrit dans le dispositif des Certificats d’Economie d’Energie (CEE).

[1] EDD : Les enjeux du développement durable

[2] CORLAB : La coordination des radios locales et associatives de Bretagne, est une association qui fédère 18 radios locales sur le territoire.

logo Mobhilis