Comme vous avez pu le voir, nous accueillons ce week-end plus de 150 participants dans la Halle des Sports de l’UBO pour l’édition 2018 du Science Hack Day. Au sein des différentes équipes de hackers, nous avons pu interviewer des enfants et des adolescents impliqués dans les différents projets :

Interview 1 : Esteban – 7 ans (Projet : Puiser de l’eau avec du vent)

  • Coralie : Que penses-tu du Science Hack Day ?
  • Esteban : Le Science Hack Day c’est cool car on peut faire le tour des projets et voir ce que les autres font. Par exemple, hier, j’ai vu quelqu’un qui a fait un énorme robot qui est vraiment génial, mais il n’a pas été sélectionné car il y avait déjà beaucoup trop de projets. Mais le mien a été retenu !
  • Coralie : Sinon, quel métier tu veux faire plus tard ?
  • Esteban : Je ne sais pas, peut-être ingénieur et travailler au Science Hack Day
  • Coralie : Super, merci Esteban !

Interview 2 : Charlotte – 13 ans / Helowan – 14 ans  (Projet Tortank)

  • Coralie : Qu’est-ce que tu veux faire comme études après ?
  • Charlotte : Je sais que je veux faire une filière L avec latin et grec, après je ne sais pas trop.
  • Helowan : Moi je veux travailler dans l’informatique.
  • Coralie : Pourquoi une série L alors que tu es intéressée par les nouvelles technologies ?
  • Charlotte : En fait, j’aime beaucoup les deux, je trouve qu’apprendre les origines du français, c’est hyper intéressant.
  • Coralie : Pour faire quel métier ?
  • Charlotte : Peut-être professeur mais pas dans un collège.
  • Helowan : Moi je voudrais être informaticien et travailler dans la réparation informatique.
  • Coralie : Ça fait quatre ans que vous venez au Science Hack Day, est-ce que vous pouvez me raconter ?
  • Charlotte : Alors la première année, je ne me souviens pas parce qu’on jouait à cache-cache. La deuxième année, j’avais fait un robot qui s’appelle le “Rangomatique”, c’est un robot avec une pelle qui passe dans la chambre et qui range tout et qui ramène tout dans un coin. La troisième année, on avait fait un projet pour améliorer l’arbre empathique qui est à côté du Pont de Recouvrance, avec des plantes qui correspondent au climat brestois.
  • Helowan : Après il y avait aussi le système de pompe s’il y avait la canicule, plus de 20°C.
  • Charlotte: Il y avait aussi un écran avec le nombre de place de trottoir qu’il reste pour les voitures. Je ne me souviens plus du reste.
  • Helowan : Il y a eu trop de choses !
  • Charlotte : Cette année on fait le “Tortank” qui est censé aider les pompiers à ne pas risquer leur vie dans les incendies, ça doit être un des seuls projets sérieux que l’on a réalisés ! (rires)

Ces enfants et adolescents nous montrent bien que le Science Hack Day n’est pas seulement réservé aux adultes, il s’agit d’un lieu ouvert à tous et pour tous. Leurs implications et leur bonne humeur nous sont indispensables.

Nous pouvons dire que la relève est assurée !