L’équipe de Services Civiques de Vannes (Eléa, Thomas, Chloé) du programme “Engage-toi pour les transitions” ont créé, en collaboration avec un groupe d’étudiants de l’ICAM, un jeu de société qu’ils ont appelé « Jauge pas trop vite ! ». Dans le cadre d’une initiative portée par l’association Territoire Apprenant de Vannes, iels ont remporté le concours Green Challenge, qui vise à sensibiliser les jeunes citoyen.ne.s aux enjeux de la transition écologique. Chloé nous détaille les étapes pour mener à bien ce projet jusqu’aux marches du podium !

Réaliser un projet sur une durée de 6 mois répondant à la problématique suivante : « Comment faire comprendre et impliquer le citoyen au projet et à l’enjeu écologique qu’il représente ? ». C’est la mission que l’association Territoire apprenant pays de Vannes  a confié à l’ensemble des étudiant.e.s et lycéen.ne.s du territoire.

Le lancement du Green challenge1 s’est tenu début octobre 2021, lors de la fête des apprentissages2. A l’issue d’un atelier « fresque de la renaissance écologique »3, six étudiants (Corentin, Antoine, Ewen, Corentin Mace, Mathis, Emeric) de l’école d’ingénieur l’ICAM de Vannes ont fait appel à notre association, en vue d’une collaboration devant aboutir à présenter un projet axé sur l’écomobilité4. Ces étudiants sont en première année de formation d’ingénieur en apprentissage. Dans le cadre de leur parcours, ils sont évalués sur leur capacité à réaliser un projet, de la phase de conception à la phase de réalisation. En concertation avec l’équipe des services civiques pour la réalisation du projet, les étudiants ont utilisé les machines mises à disposition par l’école (découpe laser, imprimante 3D).

La phase de réalisation s’est déroulée d’octobre 2021 à mars 2022, avec un suivi régulier des formateur.rice.s (Marion et Guillaume formateurs à l’ICAM, Laura référente de l’association). Lors de notre premier rendez-vous nous avons toutes et tous été formé.e.s à la démarche de projet par la référente de l’antenne de Vannes. Puis, l’équipes de services civique a amené les étudiants à découvrir l’animation scientifique et technique autour de différentes thématiques. Nous avons, ensemble, recherché des supports de jeux sur le thème de l’écomobilité.

Premier échange avec les étudiants de l’ICAM à l’association Des Petits Débrouillards

Pour le concours, nous avons choisi de développer un jeu de société s’adressant à de jeunes enfants âgés de 8 à 10 ans. Il s’agit d’un jeu de plateau en bois, avec un parcours qui va de la case « départ » à la case « fin », en passant par différents environnements (la campagne, l’autoroute, la ville, la mer, et la campagne). A chaque environnement sont attribuées des cartes représentant divers moyens de transports (vélo, voiture, bus, marche, transports en commun, covoiturage…etc). Deux critères sont importants à prendre en compte : la vitesse ; qui permet d’avancer dans le jeu, et le CO2 qui va faire plus ou moins monter la jauge de C02. Avec l’équipe de services civiques, nous avons réalisé la partie “graphique” du jeu, les étudiants de l’ICAM ont réalisé le prototype sur une chute de bois.

Réalisation finale du plateau de jeu en découpe laser

Ce jeu se joue en deux équipes de quatre joueurs, l’objectif est qu’il y ait création de débat entre les enfants de chaque groupe afin d’élaborer la meilleure stratégie pour gagner. C’est-à-dire en consommant le moins de CO2 possible, tout en étant rapide. Nous l’avons testé à l’école primaire publique Armorique dans le quartier de Kercado de Vannes. La durée du jeu a été d’une heure environ, car le débat entre les enfants prend du temps. Les jeunes ont été très intéressés par le jeu et se sont mobilisés jusqu’à la fin de la partie. Nous avons remarqué une bonne entraide des CM2 envers les CM1, des « fortes têtes », ainsi que des rapides qui n’ont pas encore très bien intégré la notion de déplacement « raisonnable ». Ce test nous a permis d’apporter des modifications à notre jeu, notamment la création de cartes plus « visuelles ». En effet, certains enfants avaient des difficultés d’apprentissage de la lecture donc mettre des images permettraient de rendre les cartes plus compréhensibles.

Test du jeu “Jauge pas trop vite !” à l’école Armorique

La soirée du 22 mars 2022 a marqué la clôture de la première édition du Green Challenge à l’Echonova de Saint-Avé. Au total ce sont 12 projets qui ont été présentés lors de cet événement. Nous avons pu valoriser notre implication sur les enjeux de transition écologique sur la présentation de notre stand et de notre projet aux membres du jury. Suite à cela, 4 projets ont été retenus et récompensés par les membres du jury. Les lauréats du premier prix seront accompagnés par les service de Vannes agglomération.

Pour conclure, notre jeu s’inscrit dans les Objectifs de Développement Durable à travers la sensibilisation de 3 d’entre eux : utiliser des appareils à basse consommation, privilégier les modes de transports « doux » (marche, vélo, les transports en commun) et agir maintenant pour réduire le réchauffement climatique. Il représente un moyen de sensibiliser les enfants à ces sujets et de leur expliquer à l’aide d’animations en annexes du jeu, les grands enjeux du développement durable et comment ils peuvent y participer eux-mêmes à leur échelle. Nous continuons à l’animer dans des écoles du territoire de Vannes agglomération.

Trophée réalisé par l’école de production ICAM Vannes 

Premier prix concours Green Challenge

                                   

 

1 Evènement éducatif qui a pour mission de faire réfléchir les jeunes aux enjeux de la transition écologique et de les rendre acteur.trice.

2 Evènement qui a pour objectif de révéler et de célébrer les situations multiples d’apprentissage tout au long de la vie avec l’ensemble du territoire, les citoyen.ne.s, les entreprises, les établissements d’enseignement, et les entités publiques

3 Il s’agit d’une fresque peinte par A.Lorenzetti et réadaptée par Julien Dossier, qui met en lumière l’allégorie des effets du bon gouvernement, 24 chantiers y sont représentés, il s’agit des fonctions essentielles à toute civilisation humaine.

4 Terme utilisé qui met en évidence les questions de développement durable par la conception, la mise en place et la gestion de modes de transport jugés moins nuisibles à l’environnement, en particulier à moindre contribution aux émissions de gaz à effet de serre.